08/01/2011

Une idée : les applis d'aqui !

Iphone.jpg Je viens de lire une info publiée sur réseaux-telecoms.com disant que les applications pour les smartphones font travailler 47000 personnes en France. Un chiffre énorme mais qui n'est pas prêt de baisser. En effet, dans la suite de cet article, on apprend que 11000 emplois devraient être créés dans ce secteur ne serait-ce que parce que les demandes spécifiques d'entreprises explosent. En effet, les smartphones étant largement répandus dans le monde de l'entreprise, les patrons voudraient qu'on leur crée des applications adaptés à leurs besoins.
Et parmi les 5400 entreprises qui "fabriquent" des applications, il y en a une qui a le vent en poupe dans la région I see U, basée à Perpignan. (C'est d'ailleurs de compte twitter de l'un des associés qui m'a permis de dénicher l'article évoqué plus haut).
Bref, tout ça pour dire qu'il y a des milliers d'applications créée en France par des équipes françaises pour des utilisateurs français. Et, même mieux, il y a des applications qui sont nées tout près de chez nous et qui peuvent même nous servir dans notre quotidien, de Castelnaudary à Perpignan, de Narbonne à Porté-Puymorens.
D'où l'idée de créer, dans ce blog, une catégorie "Les applis d'aqui", aqui se comprenant aussi bien en français qu'occitan et en catalan même s'il s'écrit un peu différemment selon la langue.
La première, pour rendre hommage à IseeU sera une application créée par cette société (qu'on appelait avant des start-up) : tickets resto ! Une application capitale pour les journalistes de L'Indépendant qui n'ont pas les tickets restaurants@ et pourtant !!!
A découvrir bientôt !

01/01/2011

Android : palmarès des applications

snap2012.pngL'application AppBrain pour smartphones équipés du système Android permet de dresser un palmarès des applications Android téléchargées depuis l'Android Market.
Un palmarès intéressant même s'il n'est pas le classement officiel des applications Android, celles-ci pouvant être téléchargées de n'importe quel site internet.
Quoi qu'il en soit, on apprend tout un tas de choses intéressantes notamment grâce aux filtres applicables.
Ainsi, l'application la plus populaire de ce 1er janvier 2O11 est toute nouvelle puisqu'elle n'a pas encore atteint des sommets en terme de téléchargements: SiMi folder widgets. Cette application ne révolutionnera pas le monde des smartphones mais elle permet d'organiser différemment ses dossiers en les faisant défiler horizontalement. A découvrir donc.
Sinon en parcourant le palmarès des applications Android, on s'aperçoit aussi que la plus populaire de tous les temps n'est plus Angry bird mais Bubble blast 2, un autre jeu.
On reparlera de ce palmarès en détaillant les applications les plus populaires par pays, par âge, par sexe... Et il y a des surprises de taille...

03/11/2010

Sfr proposerait la Galaxy Tab à 299,90 euros !!!

visu_right_1.png C'est sans aucun doute l'info numérique du jour : sfr s'apprête à lancer la tablette numérique de Samsung (la Galaxy tab) pour moins de 300 euros.
Sur la base de l'excellent accueil réservé au portable Samsung Galaxy S, on a, depuis quelques semaines, fait de la tablette Galaxy une très sérieuse, voire l'unique, concurrente de l'iPad. A priori, la Galaxy tab sera proposée avec un abonnement 3G dont on ne connaît ni le montant, ni les conditions, puisque la page qui renvoie sur le sujet est pour l'instant indisponible.
En tout cas, voilà qui va sans doute booster un peu plus un marché de la tablette numérique en pleine expansion puisque l'iPad est déjà un énorme succès. Et ce malgré son prix : à partir de 499 euros.
Reste donc à attendre le montant du forfait et ses conditions pour voir si la Galaxy Tab sera le petit bijou de cette fin d'année que tout bon geek voudra mettre sous son sapin...

Pour appronfondir le sujet, lire la chronique "nouveaux media" de France Info du 4 novembre : ça se passe ici

20:08 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ipad, galaxy, samsung, tab, sfr

01/11/2010

Android, les premiers pas (4): l'Open Source verrouillé ?

android-2-2-froyo.jpg Depuis quelques jours, ça chauffe sur les forums dédiés à Android, ce système d'exploitation qui équipe la majorité des smartphones concurrents de l'iPhone.
Et ça chauffe même plus précisément au sujet du Samsung Galaxy S (ce smartphone qui vient titiller l'iPhone sur son terrain de jeu). La raison de la colère des (très très) nombreux utilisateurs du Galaxy S ? La (très très) lente mise à disposition du nouveau système d'exploitation de Google : Android 2.2 nommé Froyo.
Sorti avant l'été, l'Android 2.2 avait été promis aux acheteurs du Galaxy S sorti, lui, quelques semaines plus tard pour début septembre. Un délai qui a mis les nerfs en pelote de la communauté Galaxy puisque l'Android 2.2 promet tout simplement la révolution dans le marché du smartphone. Aussi puissant que l'iPhone, le Galaxy S n'attend en fait qu'un système d'exploitation digne de ce nom pour dépasser le fameux smartphone de la marque à la pomme et justifier son doux surnom : le tueur d'iPhone ! (rien que ça...).
Oui mais voilà, le tueur n'a que des cartouches à blanc et ce depuis trop longtemps au goût des utilisateurs 100% geek.
Le bout du tunnel était entrevu pour les utilisateurs du Galaxy S mi-octobre avec l'annonce, par Samsung, de la mise à disposition de l'Android 2.2 pour leur produit phare. Le soulagement était total... et la frustration encore plus grande. Car qu'a découvert tout utilisateur du Galaxy S qui a acheté son smartphone auprès d'un opérateur (Bouygues, Sfr, Orange...) ? Et bien qu'il n'avait pas droit à la mise à jour. Et pourquoi donc ? Parce que ces grands groupes n'assureront la mise à jour qu'après y avoir appliqué une sur-couche estampillée Orange, Bouygues ou Sfr...
De quoi ralentir d'une bonne quinzaine de jours la mise à disposition d'Android 2.2 pour tous ceux qui ont acheté le Galaxy S avec un abonnement.
Normal ?
A priori oui puisque l'opérateur "subventionne" largement ces produits et permettent de faire baisser (selon l'offre) le prix de l'appareil à 10% de son tarif initial. La moindre des choses est donc qu'ils puissent, avant fourniture du logiciel, y intégrer leurs applications, notamment.
Par contre, ce qui est plus douteux est que Android est un système Open Source, c'est à dire que c'est un logiciel de libre redistribution, d'accès au code source et de travaux dérivés. En quelque sorte, les opérateurs, à l'image désastreuse auprès des leurs propres utilisateurs, donnent le sentiment de verrouiller un logiciel gratuit et libre d'accès. Ce qui n'arrange pas leur popularité.
Pendant ce temps, les utilisateurs de l'iPhone regardent (ou pas d'ailleurs) cela avec amusement. Parce que leur système, tout fermé qu'il est, ils en ont la dernière version dès sa sortie... Une douce revanche pour Apple souvent décrié pour le manque d'ouverture de ses systèmes.

Nota : au 1er novembre, Android 2.2 n'est toujours pas disponible pour le Galaxy S chez sfr alors que l'Android 3.0 est déjà annoncé pour mi-décembre. Agaçant, non ?

28/10/2010

Créer son site web

200px-Logo-meabilis.jpg Depuis quelques années, c'est indéniable, facebook et twitter (avec des "f" et "t" minuscules puisque c'est ainsi que ces marques s'orthographient), ont révolutionné notre rapport au net. Mais, toutefois, ces outils sont très personnalisés. Les profils sont souvent ceux d'une seule personne qui communique à son entourage ou au monde entier ses envies, ses petites joies et ses grandes peines. Bref, on dit tout et rien sur... nous.
Et si, du coup, les blogs sont moins dans l'air du temps, l'envie d'une grande partie des internautes de créer leur espace sur internet reste grande.
Et que ce soit pour sa petite entreprise (ou celle d'un copain) ou pour une association, rien ne vaudra la création, de A à Z d'un site internet.
Sur le sujet, en quelques années, on a fait de grands bonds en avant.
S'il a toujours été plus ou moins facile de créer des sites basiques (ifrance.com ou encore voila.fr le faisaient très bien dès le début des années 2000), les outils à disposition des internautes peu à l'aise avec l'informatique sont désormais plus puissants que jamais et permettent d'intégrer une foultitude d'éléments (comme des cartes google par exemple).
Dans une prochaine note, on parlera du codage d'un site en html et/ou php mais, pour aujourd'hui, concentrons-nous sur les sites "préfabriqués".
Autant le dire tout de suite, inutile de payer pour créer un site tout simple. Tous les hébergeurs gratuits ainsi que votre fournisseur d'accès à internet proposent des outils simples mais très vite limitatifs.
Parce qu'ils sont sympas et installés dans notre chère région Languedoc-Roussillon (plus Roussillon même puisqu'ils sont basés dans les Albères), je vais parler ici du site Méabilis.
Je ne vais pas faire de tutoriel du site Méabilis puisqu'ils ont pensé à tout et que tout est parfaitement bien détaillé sur leur site. Juste dire que je l'ai testé. Je suis en train de rapatrier un vieux site sur des parcours cyclistes en Roussillon. Et les outils proposés sont particulièrement intéressants. Accessible à tous, Méabilis devrait vous convaincre assez rapidement.
Par contre, comme c'est le cas sur tous les autres outils, il faut bien avoir en tête ce que l'on veut faire. Bien organiser son site (et donc les liens vers les différentes pages) avant de se lancer, ça évitera de rester bloquer au milieu du gué avec un site à moitié bouclé.
Bonne découverte de Méabilis et n'hésitez pas à venir en parler dans les commentaires ci-dessous.

21:18 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : siteweb, internet, association

02/10/2010

Android : les premiers pas (3), Android Market contre App Store

androidapp.png La principale différence entre l'iPhone et un Android réside dans la manière de rechercher (et donc d'installer) des applications.
Dans l'iPhone, le chemin est bien balisé. L'App Store, le magasin des applications, se fond rapidement en iTunes et l'on peut télécharger des applications directement sur le mobile ou bien les mettre au chaud sur le PC. Lors de la synchronisation, les nouvelles applications apparaîtront dans l'iPhone.
L'Android, lui, fonctionne de façon moins évidente et, on aurait tendance à dire, moins efficacement. Système ouvert par excellence, Android permet à tout un chacun de proposer ses applications. Du coup, des dizaines (centaines ? milliers ?) de sites proposent des liens directs vers les applications tout en fournissant une petite explication sur celles-ci.
L'Android Market permet également de se fournir en applications. A signaler que la tendance est que sur Android 70% des applications environ sont gratuites contre 38% sur l'App Store (source : Micro quelque chose).
Mais faute d'un logiciel global du type d'iTunes, aucune application n'est téléchargeable depuis son PC. Sous Android, tout se passe sur le smartphone. Mais une recherche dans l'Android Market est un vrai défi. On attendait autre chose du système de Google qui a révolutionné la recherche sur internet. Sur l'Android Market on est très loin du résultat d'une recherche lancée sur... Google. Un comble !
La meilleure solution reste de se fier aux nombreux sites dédiés aux applications Android et de télécharger (depuis son PC en scannant un Barcodes) les nombreuses applications détaillées et souvent notées. Parmi eux, on vous guidera vers lesapplicationsandroid.fr/, applicationandroid.fr/ ou encore applidroid.fr/.
Au final, la recherche d'applications sur iPhone reste plus simple que sur Android, ce qui ralentit un peu les premiers pas sur un smartphone équipé du système fourni par Google. Mais les avantages restent quand même nombreux. On les détaillera prochainement.

19/09/2010

Smartphone Android : les premiers pas (2)

android-wallpaper5_1024x768.jpg Après une petite semaine d'utilisation, voici le premier bilan du Samsung Galaxy S que d'aucuns appellent le "tueur d'iPhone" tant il arrive largement à se hisser à la hauteur du smartphone d'Apple tout en le dépassant parfois sur certains points (voir une précédente note).
Tout d'abord, il faut savoir que les promesses du Samsung Galaxy S sont largement tenues. L'écran tactile est nettement aussi bon que celui de l'iPhone. Le confort d'utilisation est total.
Plus large, l'écran bénéficie également de quelques centimètres de plus que son concurrent en longueur puisque les touches de navigation sont juste en-dessous de l'écran (elles sont sur l'écran dans l'iPhone). Ça n'a l'air de rien comme ça mais cet espace gagné (avec des menus de navigation plus étoffés en plus) est largement appréciable.
La prise en main, par contre, nécessite un peu plus de temps. Mais c'est tout l'intérêt d'un smartphone sous Android.
Le gros plus réside également dans le fait que les contacts présents sur la carte Sim sont intégrés automatiquement dans Android, ce qui n'est pas le cas sur l'iPhone.
Prochainement, on verra plus en détails les astuces pour bien réussir son entrée dans le monde de l'Android Market.

04/09/2010

Smartphone Android : les premiers pas (1)

fr_news_large.jpg Comme je le laissais entendre dans une note précédente, j'ai craqué pour un smartphone. Et pas pour le plus connu de tous. Convaincu par quelques forums et articles de la presse spécialisée, j'ai donc abandonné l'idée d'acheter un iPhone pour me rabattre sur le Samsung Galaxy S.
Après moultes tracasseries avec sfr, j'ai eu une offre satisfaisante : moins de 150 euros le mobile pour un renouvellement aux conditions de mon antique forfait neuf télécom auquel on ajoute quelques euros pour la connexion à l'internet mobile et nous avons l'un des forfaits full internet les plus intéressants du marchés (aux alentours de 36 euros).
Pas vraiment du genre à exposer ma vie sur des forums ou des blogs, je me propose toutefois de vous conter, dans les semaines à venir, mes premiers pas avec un smartphone, non pas pour frimer mais pour donner des conseils utiles à ceux qui "galèrent" pour trouver des petites infos toutes bêtes qui peuvent vous faire perdre un temps précieux.
La migration
Pour bien faire les choses, j'ai décidé, en attendant mon mobile, de préparer la migration de mon téléphone actuel vers le smartphone.
Première chose : j'ai copié ma liste de contacts sur ma carte SIM. D'après ce que j'ai compris, il me suffira alors d'extraire ces contacts pour les retrouver sur mon smartphone. Simple ! Enfin j'espère.
Deuxième étape, j'ai pris quelques renseignements sur le fonctionnement d'Android, le système d'exploitation de Google qui équipe tous (ou presque) les smartphones qui ne sont pas des iPhone. Et là, j'avance vraiment à petit pas. J'ai compris que pour la synchronisation de mon portable avec mon ordinateur, il me fallait télécharger un logiciel de type "iTunes". J'ai opté pour DoubleTwist qui ressemble comme deux gouttes d'eau au logiciel d'Apple. Tant mieux, je ne suis pas trop dépaysé.
J'ai pu préparer ma playlist musicale et mes podcasts notamment.
Ensuite, j'ai voulu mettre quelques applications de côté. Pour cela, je suis allé sur Android Market où j'ai repéré quelques applications qui pourraient m'être utiles assez rapidement. Mais là, je suis resté sur ma faim. Si télécharger une application directement depuis son mobile semble enfantin (un simple clic), il paraît plus compliqué depuis son ordinateur (via DoubleTwist et même Android Market) puisqu'il me faudra scanner un flashcode... avec mon smartphone! Je ne peux visiblement pas télécharger les applications sur mon ordinateur et les synchroniser après.
Dommage, j'attendrais donc d'avoir reçu mon téléphone pour récupérer des applications et me lancer dans la prochaine étape : l'utilisation du smartphone.

30/08/2010

Logiciels#4 : Sweet Home 3D, aménagez votre intérieur en 3D

SweetHome3DWindows.png Qu'est-ce que Sweet Home 3D ? Un logiciel qui va considérablement modifier votre manière de penser un ré-aménagement d'une pièce de votre maison (ou de votre appartement, ça marche aussi).
Très facile d'utilisation, Sweet Home 3D (SW3D), vous permettra de tester "à blanc" si tel meuble ira bien dans la chambre du petit tout en lui laissant suffisamment de place pour jouer ou même de savoir si le salon d'angle qui fait craquer Madame se glissera facilement dans le séjour déjà surchargé...
Bref, pour en revenir au logiciel, il est simple à comprendre. Le plus long est de bien dessiner ses pièces (on peut dessiner pièce par pièce, pas la peine de refaire sa maison à l'échelle). Il faut bien entendu rentrer les bonnes coordonnées (longueur, largeur, hauteur) puis créer ses différents meubles (on se croirait alors dans la boutique en ligne Ikea). Une fois vos pièces et vos meubles enregistrés, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination et "recréer" l'ambiance de vos pièces.
A noter que la vision 3D de vos pièces n'est pas qu'un gadget. Elle vous permet de vérifier qu'un meuble trop haut ne vous gâche pas la vue sur la mer...
Une bon petit logiciel qui vous fera des merveilles...
Téléchargement du logiciel ici
SweetHomeExabc0b-a0a96.jpg

27/08/2010

Samsung concurrent n°1 d'Apple ?

samsung-galaxy-s-1-630x630.jpg C'est la sensation de l'été. Non seulement il y a désormais plus d'utilisateurs d'Android (le système de Google qui permet de faire fonctionner un smartphone) que d'iPhone et, en plus, voici que le smartphone de Samsung, le Galaxy S i9000 serait un candidat plus que crédible au titre de concurrent n°1 de l'iPhone. Certains, même, pensent qu'il n'est pas loin d'être, carrément, mieux que l'iPhone !
C'est pas moi qui le dit mais la presse spécialisée. Ce débat était d'ailleurs l'objet d'un dossier fort intéressant d'un Micro Hebdo de ce mois d'août.
En gros, on y apprend que pour un prix plus abordable que l'iPhone (même si ces @µ#&!!!! de chez sfr ne veulent pas me le vendre à moins de 219 euros!!!), le Galaxy S i9000 est moins fermé que son concurrent direct tout en étant aussi bien techniquement (voir mieux sur certains points). Et comme on trouve quasiment les mêmes applications sous Androïd que dans l'AppStore (les concepteurs fournissent désormais les deux plateformes en même temps), on peut se poser des questions et même se laisser tenter.
Mais nous voici à peine remis de ces informations que l'on apprend cette semaine que Samsung entend également venir chatouiller Apple sur le terrain des tablettes numériques que l'iPad a révolutionné ces derniers mois. Si la Galaxy Tab (nom provisoire ?) était aussi bien équipée que sa concurrente tout en comblant quelques manques de la tablette d'Apple (webcam par exemple, port usb,...), la marque à la pomme a peut-être plus de soucis à se faire qu'on ne pouvait l'imaginer il y a encore quelques semaines.
En attendant, voici le teaser (sorte de bande annonce) que Samsung a dévoilé sur sa Galaxy Tab.