01/11/2010

Android, les premiers pas (4): l'Open Source verrouillé ?

android-2-2-froyo.jpg Depuis quelques jours, ça chauffe sur les forums dédiés à Android, ce système d'exploitation qui équipe la majorité des smartphones concurrents de l'iPhone.
Et ça chauffe même plus précisément au sujet du Samsung Galaxy S (ce smartphone qui vient titiller l'iPhone sur son terrain de jeu). La raison de la colère des (très très) nombreux utilisateurs du Galaxy S ? La (très très) lente mise à disposition du nouveau système d'exploitation de Google : Android 2.2 nommé Froyo.
Sorti avant l'été, l'Android 2.2 avait été promis aux acheteurs du Galaxy S sorti, lui, quelques semaines plus tard pour début septembre. Un délai qui a mis les nerfs en pelote de la communauté Galaxy puisque l'Android 2.2 promet tout simplement la révolution dans le marché du smartphone. Aussi puissant que l'iPhone, le Galaxy S n'attend en fait qu'un système d'exploitation digne de ce nom pour dépasser le fameux smartphone de la marque à la pomme et justifier son doux surnom : le tueur d'iPhone ! (rien que ça...).
Oui mais voilà, le tueur n'a que des cartouches à blanc et ce depuis trop longtemps au goût des utilisateurs 100% geek.
Le bout du tunnel était entrevu pour les utilisateurs du Galaxy S mi-octobre avec l'annonce, par Samsung, de la mise à disposition de l'Android 2.2 pour leur produit phare. Le soulagement était total... et la frustration encore plus grande. Car qu'a découvert tout utilisateur du Galaxy S qui a acheté son smartphone auprès d'un opérateur (Bouygues, Sfr, Orange...) ? Et bien qu'il n'avait pas droit à la mise à jour. Et pourquoi donc ? Parce que ces grands groupes n'assureront la mise à jour qu'après y avoir appliqué une sur-couche estampillée Orange, Bouygues ou Sfr...
De quoi ralentir d'une bonne quinzaine de jours la mise à disposition d'Android 2.2 pour tous ceux qui ont acheté le Galaxy S avec un abonnement.
Normal ?
A priori oui puisque l'opérateur "subventionne" largement ces produits et permettent de faire baisser (selon l'offre) le prix de l'appareil à 10% de son tarif initial. La moindre des choses est donc qu'ils puissent, avant fourniture du logiciel, y intégrer leurs applications, notamment.
Par contre, ce qui est plus douteux est que Android est un système Open Source, c'est à dire que c'est un logiciel de libre redistribution, d'accès au code source et de travaux dérivés. En quelque sorte, les opérateurs, à l'image désastreuse auprès des leurs propres utilisateurs, donnent le sentiment de verrouiller un logiciel gratuit et libre d'accès. Ce qui n'arrange pas leur popularité.
Pendant ce temps, les utilisateurs de l'iPhone regardent (ou pas d'ailleurs) cela avec amusement. Parce que leur système, tout fermé qu'il est, ils en ont la dernière version dès sa sortie... Une douce revanche pour Apple souvent décrié pour le manque d'ouverture de ses systèmes.

Nota : au 1er novembre, Android 2.2 n'est toujours pas disponible pour le Galaxy S chez sfr alors que l'Android 3.0 est déjà annoncé pour mi-décembre. Agaçant, non ?

Les commentaires sont fermés.